Lovecraft (re)décolle avec la Laverie. Rattrapage pour ceux qui débarquent de Yuggoth: quelques livres papier « early birds » dispo

Dans l'abime du temps, couverture originale d'Astounding

Dans l’abime du temps, couverture originale d’Astounding

 

Les étoiles sont alignées, ô ami et esthète amateur du Maître de providence. Si tu débarques de Yuggoth, sache que ExoGlyphes, le crowdfundng à propulsion ionique qui se charge de la traduction de La Laverie de Charles Stross, probablement une des meilleures réactualisation du mythos, vient d’atteindre un palier décisif. 

 

Explication non euclidiennes

Pour faire bref, ExoGlyphes propose de traduire ensemble des oubliés de la SF et de l’horreur Cosmique. Pour une somme mensuelle (a partir de 3 euros), on propose chaque mois la traduction d’une partie d’un roman. au plus notre seuil de collecte augmente (c’est du crowdfunding sans limite de temps), au plus le nombre d’épisodes (donc le coût total) diminue.

L’heureux élu de cette initiative est le cycle de la Laverie de Charles Stross, récipiendaire de deux Hugos, et pourtant interrompus en VF depuis près de 10 ans. Un improbable mais réjouissant mélange d’humour british, de roman d’espionnage, d’informatique et bien sur, tout ça dans un univers- le notre- ou les horreurs non euclidiennes se font menaçantes. Le tout est disponible en pdf/epub, avec des versions papier pour certains pledges limités.

On a commencé de zéro en juin, par les nouvelles. Depuis janvier, on a attaqué le 3eme roman de la série, Le Mémorandum Fuller. Et maintenant, on vient de franchir le seuil « Soulagement à ground control », avec pres de 1000 euros par mois, et plus de cent membres d’équipage…

23_astounding_1936_06d_hbrown

 

Qu’est ce qu’il a d’important ce palier ?

Il permet d’envisager réellement et définitivement l’édition de romans, à commencer par le Dernier anneau – entre 5 et 7 épisodes (7 pour le dernier anneau). Nous y voila donc, au moins symboliquement, pres a nous attaquer à toute la saga de La Laverie. Bref, on y est.

En effet, nous avons commencé en juin par les nouvelles, au moment ou la cagnotte n’était pas très élevé, et nous avons augmenté la taille des traductions au fur et à mesure qu’elle grossissait. Mais le saut du roman court Equoide au roman tout court (l’actuel Mémorandum Fuller), n’est pas proportionnel à l’augmentation de la cagnotte, ou pour le dire autrement, le palier « réel » aurait du être plus élevé. Bref, les équilibres sont (un peu) rétablis.

Poussée nominale. Avis à l’humanité vigilante : il reste encore quelques versions papier du premier recueil -et du roman à venir – dans les pledges « Culte du bois mort ».

Et maintenant ? Une autre crowdfunding est possible

Le palier suivant est « en route pour la lune » c’est à dire une situation ou non seulement on rémunérera mieux auteurs et traducteurs, mais ou le nombre d’épisodes diminuera,  et on sera en capacité de vous fournir (pourquoi pas) deux romans alternés. Dores et déjà, un grand merci à vous tous pour votre générosité et pour avoir rendu ça possible. Et je salue au passage Trollune, de Lyon, première librairie à nous soutenir très haut.

Ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas de la désormais traditionnelle et omniprésente rhétorique de guerre des campagnes de crowdfunding. ici, rien ne va dans ma poche. Nous sommes juste ensemble, avec un pot commun, pour réaliser un but qui nous est cher, traduire des perles de l’imaginaire. Retour aux fondamentaux.

Au lieu de pleurnicher sur le dévoiement du crowdfunding, ou s’inquiéter de la balkanisation sauvage de l’offre, chacun dans son coin, Je vais donc joindre le geste à la parole, dans les prochains mois, et convoquer tout l’équipage pour vous exposer les dessous d’ExoGlyphes (la salle des machines). L’objectif sera de mettre tout à plat afin ensemble, afin d’aller plus vite, plus loin, plus juste. Et peut être envisager la création d’une structure éditoriale associant modèle coopératif et crowdunding. Bientôt.

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.