La Caravelle N°10 – numéro anniversaire ouvert à tous : Cartel + Sword Without Master « plateau » !

La caravelle fête sa première année. Joyeux Anniversaire à tout l’équipage ! Pour fêter ça,  c’est distribution gratuite de rhum et le jambon. On est pas radins dans la Caravelle, même avec ceux qui sont encore à terre. Au menu donc, deux jeux de rôles. Avec des dés, un émji, et plus encore: Cartel, et la version « plateau » de Sword Without Master.

pages-de-cartel-edition-cendrier-pre-maquette

 

Cartel, Aschan

Cartel est un jeu de rôle pour reproduire des fictions à la manière de Breaking Bad et autres. Bon, en même temps, c’est marqué dessus, donc c’est pas Maitre Sinh qui le dit. Et comme c’est un jeu « propulsé a l’apocalypse » (et hop, un de plus dispo en français), vous verrez en le feuilletant qu’il n’est pas question de « Trouver Objet Cacher 45 % » et autre « compétences & Statistiques ». Tout au contraire, un simple regard sur les actions et les livrets de personnages vous plongera directement dans le cœur de la fiction.

Pour le reste, il y a un MJ, des dés (je l’ai déjà dit), c’est donc un « vrai » jeu de rôle. Mais qui va directement la ou ça fait mal (ou du bien): la tête droit dans la fiction. Une bonne manière de se familiariser avec le système et son intérêt pour le roliste français au long cours, et pour les non roliste fan de série, de la manne facile à digérer.

Le jeu est ici dans sa version « Aschan » (de test), mais comme vous le verrez en le feuilletant, déjà tout a fait fonctionnel et appétissant. Une version illustrée par le Grumph sera dispo en cours de mois…mais seulement pour les membres de la Caravelle.

 

http://www.mediafire.com/file/vjvdc98yvgq1dsf/Cartel_-_e%CC%81dition_cendrier_-_pre_maquette.pdf

 

plateau_dessin-vue-ensemble

vue d’ensemble du plateau-parchemin a imprimer pour SWM

Sword Without Master, version plateau P&P

L’autre jeu est un « reformatage » de Sword Without Master (SWM), le jeu « sword and sorcery » de Epiadiah Ravachol ( Dread).  Comme vous le verrez, on a fabriqué un plateau, ou plutôt un parchemin. Vous imprimez vos 5 feuillez A4, vous les scotchez bout à bout (en option passage des coins au briquet pour le vieillir). Et voila. Avec les fiches de résumés jointes.

http://www.mediafire.com/file/fgnn65d6hzlffmz/swm_plateau.rar

(le jeu original est en VF ici : http://www.500nuancesdegeek.fr/sword-without-master/)

Pourquoi ce plateau de jeu ? D’abord parce que le système de Sword Without Master est à la fois simple mais déstabilisant pour le roliste endurci. Et il faut retenir pas mal de choses sur comment fonctionne chaque phases, et autres subtilités. Le Plateau est donc une sorte d’organigramme « thématisé ». Avec une figurine, MJ et joueurs peuvent visualiser ou il en sont, voir ce qui suit, et mettre en oeuvre plus facilement le système.

Le « temple » à gauche vous permet d’écrire (sur des petits post-it) vos morales et autres. A la fin de la partie, avec le titre de l’aventure, vous pouvez garder l’ensemble comme une trace écrite.

plateau-01-preview

Et bien sur, jouer autour d’un parchemin, ça ne gâche rien à l’ambiance et l’immersion, bien au contraire, et ca permet potentiellement aussi d’attirer des publics que l’aspect « livresque » et immatériel du jeu de rôle rebute.

Ceux qui suivent Narrativiste/500NDG depuis le début auront reconnu la l’une de mes obsessions: faire des jeux de rôle (surtout des « jeux narratifs » ou en « cohérent design », qui le permettent plus souvent) des jeux au sens complet, et non des « livres de règles »… Je suis donc passé à l’acte cet été avec Capes et SWM.

A ce stade, ce ne sont que les premiers pas de ce que pourrait être une version plateau de Capes ou SWM. On est dans le tâtonnement. Si vous les testez, entre vous ou avec des non joueurs, j’apprécierai beaucoup d’avoir vos retours, idées, suggestions, sur le forum pour les améliorations futures.

Un « mini oracle » sera là aussi livré aux membre de la caravelle au cours du mois. Il permet d’aider le MJ dans la création du cadre des scènes en lui proposant du « prêt à imaginer ».

Comme d’habitude, une pensée pour ceux qui apportent leur travail. Loris sur la traduction de Cartel, Khelren, qui avait traduit Sword Without Master et Czakow qui, l’air de rien, n’a pas compté les heures de travail pour arriver à ce résultat, et au Grumph pour sa contribution (qui arrive).

Avec 200 membres et un trésor qui a dépassé 1000 euros La Caravelle se porte donc très bien. Les jeux publiés n’ont déjà rien de « petits jeux ». J’aurai l’occasion bientôt de faire un bilan détaillé et de vous poser des questions sur son avenir….

 

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

  1 comment for “La Caravelle N°10 – numéro anniversaire ouvert à tous : Cartel + Sword Without Master « plateau » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.