La Caravelle : Programme & nouveautés 2018. Super héros, Coupe-jarrets, Zombis et capitaines de vaisseaux (spatiaux). 3 euros.

LA caravelle

Aucun roliste de plus de 35 ans n’a échappé à l’attente fébrile de son numéro de Casus-Belli, quelque part entre 1986 et 1999. Ce fut bien plus qu’un magazine: un élément fondateur de la communauté des joueurs. Et, sa (première) fin fut précipitée (à en croire ses acteurs) par une balkanisation du monde du jeu de rôle, qui n’a fait que s’accroître.

Or, la Caravelle, créée en 2015 pour proposer des traductions jeux de rôles innovants, visait aussi à devenir à terme un « post-magazine » adapté à notre temps, capable de fédérer et de faire se parler les courants, tout en contribuant à la richesse du « hobby ».

En ce début d’année 2018, après une bonne quarantaine de traductions, et pas des moindres, on s’en rapproche encore, avec une ligne éditoriale qui se dégage, et des moyens qui nous permettent de vous proposer pas mal d’innovations. Avis aux rolistes curieux de tous horizons, voici ce qui vous attend….ou ce que vous allez manquer.

 

Le programme 2018

Ce programme reste indicatif: la Caravelle est avant tout un groupe de coordination. Comme vous le constaterez, le programme est copieux.

Pour rappel, la Caravelle se consacrait à ses débuts uniquement aux jeux narratifs (sans MJ, compétitif, plus éloignés de la pratique courante). Rapidement, les jeux de roles innovants (Fate, jeux propulsés a l’apocalypse, etc…) ont été introduits, et la caravelle divisée en deux « bateaux », par analogie avec la flotte de Christophe Colomb: La Pinta pour les jeux narratifs, la Nina pour les jeux de rôles innovants.

Moyennant trois euros chacune, vous financez et obtenez chaque mois des traductions. Tous les fonds vont aux traducteurs et aux participants. Toutes les licences restent ouvertes. 500NDG coordonne et intervient en soutien financier ou juridique, mais la Caravelle reste fondamentalement un espace de coordination pour la communauté. Les porteurs de projets peuvent en proposer, et, dans l’autre sens, 500NDG publie des « appels d’offre ».

Et donc…

Janvier 2018
Pinta: A single moment – Gulix
Nina : The veil redux – – Thomas Peirrera

Une version illustrée et complète sera proposée à priori pour la fin 2018, dans la campagne apocalypse Bis

 

 

Février 2018 ; spécial Berlin XVIII
Pinta: nouvelles et Backround redux – Fabrice Colin
Nina: Berlin XVIII Fate –  Fil

…un « avant gout » de la campagne de juin pour la version définitive.

 

 

Mars 2018
Pinta: Alien, un jeu de cartes primé au boardgamegeek – Thomas Peirrera. Print and play pour vos imprimantes (du moins je l’espere)
Nina: Worlds in perils redux  – Thomas Peirrera. LE jeu de super héros propulsé à l’apocalypse. Bam!

Une version illustrée et complète est prévue à priori pour la fin 2018, dans la campagne apocalypse Bis

 

 

Avril 2018
Pinta:  Rome in Crisis jeu de cartes primé au boardgamegeek – Thomas Peirrera. Print and play pour vos imprimantes (du moins je l’espere). Sous réserve.
Nina : Uncut (supplement pour Action Movie world, complet) – Thomas Peirrera

 

 

Mai 2018
Pinta: Principia Apocrypha – Eric Nieudan. Une sorte de « guide pour masteriser des parties old-school, basé sur les principes de l’apocalypse.  La rencontre de l’ancien et du nouveau !
Nina: Battle Between the worlds, supplément « Science Fantasy » pour Dungeon World – Thomas Peirrera

 

 

Juin 2018
Pinta: Secret & lies (version complétant ma traduction à la hache – mais redux quand même) – Thomas Peirrera. Un jeu pour émuler les  « films noirs classique », du créateur du génial et trop oublié Wushu ! Simple et brillant.
Nina : Dead scare- Thomas Peirrera. Un jeu de rôle de zombis dans un univers dystopique au parfum 50s

Une version illustrée et complète possiblement proposée à priori pour la fin 2018, dans la campagne apocalypse Bis

 


Juillet : 2018
Pinta : ?
Nina : Blades in the Dark (redux 50 % environ, le backgound etant réduit au minimum, et les parties sur l’accompagnement du MJ omises) – Thomas Peirrera. Un jeu de John Harper (Danger Patrol, Agon…) ou vous jouez les « canailles » d’une ville de fantasy-industrielle a la recherche de fortune…ca va saigner

Une version illustrée et complète sera proposée à priori pour la fin 2018, dans la campagne apocalypse Bis

 

Aout 2018 : spécial BRS !
Blood Red Sand « plateau » print and play. jouer à ce gros jeu medfan compétitif et sans MJ, plein de bruit et de fureur, c’est un peu comme jouer à un jeu FFG…avec seulement le livre des regles (sa forme actuelle). Pas étonnant qu’il passe inaperçu. Nous allons essayer de proposer quelque chose de « print and play » avec lequel vous pourrez aborder plus facilement ce jeu extra-ordinaire.
Maitre Sinh (bénévolement) + un illustrateur (propositions ouvertes) + un « adaptateur » du jeu au monde de Conan

Vos propositions sont bienvenues (la bourse est de 500 euros pour chacun)

 

Septembre 2018
Pinta: iron Sword – Gulix ou Thomas Peirrera. Un jeu solo et med fan tres malin
Nina : Impulse Drive Redux beta  – Thomas Peirrera. Un équipage de SF à la Firefly ou StarTrek. Un jeu de SF propulsé a l’apocalypse qui va certainement devenir la référence, car il s’ancre dans un genre concret (contrairement à Uncharted Worlds, qui est plutot une émulation de Travellers que celle d’un genre)

 

 

Octobre 2018 : Spécial Conan !

Ce numéro comportera

– (sous réserve) La libération des trois nouvelles fondatrices, en VF, publiées aux débuts des années 70 (et qui ne sont plus publiées)
– Un jeu de rôle complet propulsé à l’apocalypse, inspiré d’un hack existant et intégrant le backgound complet de l’univers  – Kalysto

 
Novembre 2018
Pinta: ?
Nina :Space worns VS Unicorns, supplément redux pour Dungeon Word  au gout de « Space Romance » – Thomas Peirrera

 

 

Décembre 2018 : sous réserve d’atteindre le palier, une version papier sera proposée, gratuitement.

Vous avez bien lu. Plus de détails ci dessous…

La ligne éditoriale: nouveaux horizons des jeux de l’imaginaire

 

La Caravelle est consacrée à l’exploration des nouveaux horizons ludico-thématiques. Jeux de rôles innovants, jeux narratifs, mais aussi (quelques) LARPS et autres jeux de cartes et de plateau hautement thématiques. Le principe est d’embrasser tous ces mondes sans s’enfermer dans une chapelle, de « refaire communauté » ludique. Un objet élargit que l’on pourrait nommer « Jeux de l’imaginaire », à l’image du terme « littératures de l’imaginaire », qui réunit Fantasy, SF, fantastiques et autre sous la même bannière fraternelle.

Autre point clef de la ligne éditoriale : on s’intéresse aux jeux de l’imaginaire et donc à sa source première : la fiction, qui a sa place dans et aux cotés des jeux.

En résumé, voici les différents types de contenu proposés qui se dégagent de la pratique, et que l’on retrouve cette année

  • La prépublication de gros jeux de rôles, généralement propulsés à l’apocalypse ou à Fate. Ce sont les fameuses versions « redux » (version jouables, mais dont le contenu est réduit : moins de persos, aide au MJ,  Background…). Le terme de Prépublication renvoie au fait qu’a un moment ou a un autre, une version papier, maquettée et complète verra le jour. Cette année, Citons Blades in the Dark de John Harper, the Veil ou With Great Power. Ce système permet plus de fluidité dans la publication, en offrants aux joueurs la possibilité de jouer sans attendre plusieurs années et en améliorant le travail de traduction, étalé sur le temps long.

 

  • La publication de jeux de rôles courts ou narratifs dans leur intégralité : que ce soit des jeux gratuits ou non, il y en a bien trop pour suivre le rythme via le processus de crowdfunding classique et d’édition papier. La caravelle permet donc de vous les proposer. Cette année, c’est notamment le cas de Iron Sword.

 

  • La publication de jeux de rôles/narratifs en version alpha ou beta: vous pouvez ainsi les tester en même temps que la communauté anglophone. Cette année, mentionnons Impulse Drive

 

  • La publication de jeux de cartes/plateau thématiques print and play : cette année, ce sera le cas Alien par exemple.

 

  • Des numéros spéciaux centrés autour d’un univers fort : entièrement consacré à un univers, ils embrasseront à la fois le JDR et la littérature. Cette année, ce sera le cas notamment du numéro spécial « Conan », qui proposera à la fois un JDR complet, le Background de l’univers détaillé reformaté, mais aussi (sous réserve que cela aboutisse) la libération des nouvelles fondatrices de l’univers en VF). Mais aussi de Berlin XVIII en février (Jeu de rôle, background et nouvelles)

 

  • Des numéros spéciaux pour le développement de version plateau : ce sera le cas cette année de Blood Red Sand, gros jeu compétitif medfan, dont nous proposerons une version plateau à imprimer, destinée à faciliter la mise en place.

 

  • La (pre)publication de jeux de rôles/narratifs de création, à travers les « Appel d’offre » Caravelle : la bourse est donnée à ceux qui répondent à l’appel. Cette année, c’est notamment le cas de Conan et de Berlin XVIII. Mais bien d’autres restent en attente (notamment Horreur Comique, le jeu « apo » en développement sur Lovecraft, Horreur Cosmique, pour lequel je cherche un ange ludique maigre bête de la nuit)

 

Nouveau paliers, et même du papier !

Les paliers ont été revus et développés pour améliorer encore l’offre au fur et à mesure que vous nous rejoignez.

  • Les maquettes : deux paliers permettront, une fois atteint, de consacrer des moyens aux maquettes, avec un pools de deux maquettistes dans l’équipe. Arrivés la donc, on s’assurera que tous les jeux soient un minimum maquettés (ce qui pour l’instant repose sur les bonnes volontés)
  • Des jeux plus complets : au plus on atteindra des paliers élevés, au plus les « redux » pourront augmenter de volume.
  • Des jeux de plus en plus lourds : a partir d’un certain niveau, il nous sera plus facile de proposer des jeux « commerciaux » en consacrant une partie de vos contributions à des licences.
  • Une version papier annuelle: Vous avez bien lu. Cette version papier reprendra les jeux qui pourront l’être et sera gratuite. Elle sera uniquement disponible que via les boutiques partenaires de 500NDG (pour éviter les frais d’expédition) ou vous pourrez les retirer. Le nombre d’exemplaires dépendra de votre pledge. Les exemplaires restants seront fournis aux boutiques pour distribution à leurs clients, ce qui permettra de faire connaitre La caravelle et les jeux qu’elle promeut.

Actuellement, la flotte de la caravelle compte plus de 170 moussaillons. On peut raisonnablement penser que le nombre de rolistes intéressés et bien plus élevé. Il suffirait que notre nombre soit multiplié par 4 pour atteindre le dernier palier….

Pledges améliorés (et limités)

Enfin, dans la foulée, les pledges ont été développés….

  • Un nombre de versions papiers: au plus vos pledges sont élevé, au plus le nombre de versions papiers que vous obtenez est élevé. Ca semble logique.

 

  • Des avantages devenus explicites pour les jeux en prépublication : pour faire simple, à partir d’un pledge minimum, vous obtenez automatiquement les version pdfs finales. Pour trois euros, quand même…

 

  • Des avantages sur les versions papiers des jeux (prépubliés sur la Caravelle ou pas), pour les pledges les plus elevés. Ce qu’on proposait déja.

 

  • Certains pledges sont presques épuisés. D’autres suivront, mais forcément un peu moins lotis…

 

Voila pour 2018. Comme je ne peux (quand même) pas être partout, ce programme n’est pas fermé. Toutes les propositions, bonnes volontés (pour les maquettes en ce moment) et réponses aux appels d’offre sont bienvenues. Enfin, si vous êtes tentés, pensez a nous rejoindre en mode « récurent ».  Non seulement c’est le seul qui donne accès à certains avantages, mais surtout, ce sont uniquement les pledges récurrents qui nous permettent de nous projeter. Plus encore que le Casus Belli de l’époque, avec ses suppliques au lecteur pour les abonnements.  Si vous payez 3 euros pour un numéro qui vous intéresse moins, dites vous que vous contribuez à ce que ce qui vous intéresse existe….et vous vous laissez une porte ouverte à la découverte de bonne surprises inattendues. C’est la tout l’intérêt de nous réunir dans cette expédition….

Et si vous êtes déjà à bord : faites savoir que les biscuits, trempés dans le rhum, ne sont pas le seul charme de notre aventure commune loin s’en faut.

 

https://www.tipeee.com/la-caravelle

 

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.